La notoriété du label BBC en 2011

D’après les résultats de l’étude menée par BBC-Effinergie, le label BBC-Effinergie a eu beaucoup de succès pendant l’année 2011.

 

Le label BBC en plein essor

 

Le label BBC a été promulgué par le décret du 3 mai 2007 mentionnant les différents points concernant la réglementation thermique ou RT 2005. Baptisé label Bâtiment à Basse Consommation, ce certificat est attribué aux logements d’habitation respectant les conditions de performance énergétique. Si ce label n’était pas bien accueilli par les acteurs de l’immobilier, il commence aujourd’hui à séduire la plupart des investisseurs. Le label a d’ailleurs été renforcé par l’instauration des mesures privilégiant les logements performants en énergie comme la loi PTZ+ ou encore le dispositif Scellier. Malgré l’application prochaine de la RT 2012, le label BBC affiche des chiffres plutôt encourageants.

 

Le gouvernement a reçu plus de 100 000 demandes de dossiers BBC jusqu’ici, soit 5 fois plus qu’en 2009. L’année 2011 fut particulièrement prolifique puisque les particuliers sont davantage attirés par ce label. Ainsi, les requêtes individuelles affichent 50 % de hausse par rapport à 2010. Autre chiffre important, le nombre de permis de construire reçus et validés apparaît en hausse. En effet, environ 75 % des permis de construire ont été acceptés durant l’année 2011.

 

Les constructions en vogue en 2011

En 2011, les nouvelles constructions ont dû se conformer aux normes exigées par le décret du 3 mai 2007. Ainsi, les communes ont sélectionné les chantiers présentant de bonnes performances énergétiques pour le label BBC. Ce certificat concerne généralement les isolations thermiques et la structure du bâtiment. Environ 38 % des constructions ont par exemple utilisé la brique isolante l’année dernière. En seconde position, on retrouve les constructions en parpaings (35 %). Ce sont les maisons individuelles (73 %) qui s’intéressent davantage à ces solutions.

 

L’économie d’énergie ne se limite pas à l’isolation, elle touche également l’exploitation du bâtiment. Selon les résultats d’une étude de Promotelec, les particuliers commencent à utiliser des solutions plus économiques en énergie, telles que la pompe à chaleur, la chaudière à gaz ou encore la ventilation double flux. Une grande partie des interrogés optent pour des solutions énergie renouvelables. Des appareils thermodynamiques ainsi qu’un système de récupération d’énergie sont notamment utilisés en ce sens. Mais jusqu’ici, les ménages modestes ne peuvent se permettre de choisir ce mode d’opération puisqu’ils ne possèdent pas les moyens financiers nécessaires pour choisir des matériaux à économie d’énergie.

 

Article similaire

  • Pas d'article similaire

Les commentaires sont fermés.