Le village olympique : nouvelle valeur immobilière de Londres

La ferveur des Jeux passée, Londres s’apprête à capitaliser sur les atouts immobiliers du village olympique en le transformant en quartier d’habitation majeur dans l’est de la ville. Le renouveau attendra néanmoins la fin des épreuves paralympiques.

 

Une manne immobilière pour la ville d’accueil

 

La nouvelle organisation des Jeux olympiques modernes permet aux villes organisatrices, non seulement de renforcer leurs structures touristiques et sportives en marge de l’évènement, mais aussi de se doter de nouvelles infrastructures immobilières accessibles à leurs habitants. Ainsi, Montréal a su profiter des jeux de 1976 pour s’offrir de nouveaux bâtiments d’habitation atypiques, en forme de pyramides de 23 étages. Barcelone a également profité des Jeux de 1992 pour renouveler son parc immobilier et s’équiper de réseaux de transports modernes et durables. La même

 

opportunité se présente actuellement à Londres, qui compte bien exploiter l’évènement pour réaménager une grande partie de l’Est londonien à l’issue des épreuves paralympiques, programmées du 29 août au 9 septembre 2012. Le village olympique sera alors renommé East Village et deviendra l’un des quartiers les plus modernes et durables de la capitale anglaise.

 

Un investissement immobilier de taille

 

Les ambitions de la mairie de Londres concernant le village olympique sont légitimes, au regard du prix de l’immobilier dans la ville. En effet, le cours de l’immobilier dans la capitale britannique dépasse de loin celui des grandes villes européennes et la majorité des mégalopoles du reste du monde. La refonte du village olympique permettrait alors de limiter la flambée du prix et, en même temps, de s’équiper de 2818 logements pour la vente ou la location. Ces résidences seraient par ailleurs accessibles aux ménages défavorisés, 1379 d’entre elles étant prévues pour le programme de logement social londonien. Londres prévoit en outre de transformer le Parc Olympique en un véritable complexe urbain baptisé « Queen Elizabeth Park ». Étendu sur 226 Ha, cet espace abritera entre autres des centres culturels, des établissements de commerce et des aires de jeu, ouvertes aux Londoniens dès juin 2014.

 

Les grandes nouveautés dans l’East Village

 

Les plans d’aménagement du site olympique sont d’ores et déjà finalisés par les architectes et urbanistes responsables du projet East Village. Les concepteurs commenceront avant tout par le remodelage des chambres du village d’accueil des athlètes : retrait des cloisons démontables, installation de cuisines et de salons, nouvelles décorations et matériaux de revêtements. Les immeubles offriront à terme des résidences de la gamme de maisons urbaines à celle de studio et de logement social. Outre les réseaux de transports et les espaces verts, East Village sera doté d’un centre pédagogique, la « Chobham Academy », allant de la crèche au cycle secondaire. Ce centre accueillera jusqu’à 1800 élèves dès septembre 2013.

 

Article similaire

Les commentaires sont fermés.