Une écologiste au logement enfin un habitat écolo ?

On l’espère ! Bien que le temps d’action puisse être envisagé comme restreint, mais l’annonce de la nomination d’Emmanuelle Cosse au poste de Ministre du Logement et de l’habitat durable est une bonne nouvelle aussi bien pour les résidents que pour les diagnostiqueurs immobiliers. Alors que de nombreux diagnostics immobiliers touchant à l’environnement (QAI, Radon, DPE…) sont en évolution, une écologiste au gouvernement pourrait relancer des diagnostics suspendus ou en sommeil.

 

Les diagnostics immobiliers ou environnementaux ?

Si l’amiante et le plomb touchent forcément à notre environnement, notamment lorsqu’ils ne sont correctement acheminés et traités en centres de recyclage, ils sont à classer dans les diagnostics à tendance sanitaire.

Diagnostic gaz et diagnostic électricité, quant à eux sont plutôt des diagnostics immobiliers visant à la sécurité en plus de préserver le pouvoir d’achat des ménages acquéreurs ou locataires d’un bien immobilier.

Le Diagnostic de Performance Energétique, pour sa part, est à cheval entre la protection des intérêts, le confort des occupants mais aussi l’environnement en incitant à réduire les consommations en énergie et les émissions en GES (gaz à effet de serre) de l’habitat.

Vers un renforcement des diagnostics

De par la portée de chacun, on peut qualifier de diagnostic environnemental tous ceux qui touchent à la santé dans l’environnement que forment l’immobilier résidentiel et l’immobilier tertiaire. Parmi ceux-ci, le diagnostic QAI (Qualité de l’Air Intérieur) qui a été mis en sommeil un temps dans certains établissement devrait pouvoir reprendre force et rigueur avec une écologiste (EELV) comme ministre. Et qui sait, la ministre fera t’elle avancer l’idée du diagnostic ambroisie ?

Le diagnostic QAE (Qualité de l’Eau), un temps évoqué peut être le gagnant de la nomination de la nouvelle ministre que l’on pense raisonnablement impliquée dans tout ce qui touche aux conditions de vie dans nos habitats. Ex présidente du Conseil Régional d’île de France en charge du logement et de l’habitat (entre autres) Madame Cosse doit être particulièrement sensibilisée à la qualité des eaux de distribution.

Un ministère recentré sur l’immobilier

Hors le jeu de chaises musicales, l’autre information à retenir par les diagnostiqueurs et les professionnels de l’immobilier est la scission entre les différentes responsabilités du ministère. L’ancien Ministère du Logement et de l’Egalité des Territoires qui regroupait un grand nombre de casquettes jusqu’à (risquer de) restreindre les actions est désormais séparé en deux entités :

–          Le Ministère du Logement et de l’Habitat Durable est donc attribué à Madame Cosse,

–          Le Ministère de l’Aménagement du Territoire, de la Ruralité et des Collectivités Territoriales tant confié à Monsieur Jean-Michel Baylet.

En espérant que Madame Cosse aura le temps de se saisir des dossiers relatifs aux diagnostics immobiliers et d’agir dans le domaine de l’habitat durable dont les diagnostics immobiliers sont un des marqueurs.

Article similaire

Les commentaires sont fermés.