Cretivéa lance un label HQE international

Délivrée uniquement en France depuis 2006, la certification HQE de Cretivéa est désormais accessible aux immeubles non résidentiels à l’international.

 

Un nouveau label concurrent de LEED et de BREAM

 

En l’espace de 6 ans, le label HQE de Cretivéa est devenu une véritable référence en matière de performance énergétique d’un bien immobilier en France. Les dirigeants du cabinet ont ainsi jugé nécessaire d’exporter cette labélisation dans les autres pays européens, américains et nord-africains afin d’améliorer le rendement thermique des constructions selon les prescriptions du Grenelle II de l’Environnement. Les demandes des professionnels commencent par ailleurs à affluer de partout dans le monde, d’où le déploiement de la certification HQE au niveau international. Cette marque de qualité environnementale devrait concurrencer les autres labels anglo-saxons couramment utilisés, dont le BREAM et le LEED. Plusieurs évaluations ont été déjà réalisées depuis quelques semaines en Italie, en Belgique, au Luxembourg et au Maroc. L’organisme collabore également avec la FCA au Brésil, dans le cadre de l’octroi du certificat HQE.

 

Une certification conforme avec le modèle français

 

L’étiquette HQE internationale de Cretivéa reprend les mêmes concepts que le label français. L’évaluation de chaque bâtiment repose de ce fait essentiellement sur quatre critères de base, dont le confort, la santé, l’énergie et l’environnement. Les certificateurs articuleront leur analyse autour de ces grandes thématiques et dresseront au final le bilan de l’évaluation. Le résultat de l’expertise dépend du score obtenu par l’immeuble sur les quatre principaux facteurs. Le niveau de performance du bâtiment équivaut alors à la somme des points attribués au logement sur chacun des critères de base. Pour faciliter le classement des biens certifiés, Cretivéa met en place 5 niveaux de qualités, établis en fonction des points, allant de HQE « Pass », jusqu’à HQE « Exceptionnel ».

 

Des indicateurs passés à la loupe

 

Lors de l’analyse du bâtiment, le diagnostiqueur Cretivéa accorde une attention particulière sur 14 critères de qualité, également utilisés pour l’expertise HQE en France. Ces paramètres s’articulent notamment autour des quatre thématiques de base de la certification. Dans le domaine de l’environnement, l’expert étudie en détail l’interaction de l’immeuble et du chantier avec son entourage naturel. Il porte également un œil critique sur les procédés et matériaux mis en œuvre lors de la construction. L’évaluation se poursuit par une vérification de la qualité sanitaire de l’air, de l’eau et des espaces, ainsi qu’un suivi minutieux de la gestion des déchets et de l’eau. Sur la base des plans du bâtiment et les données sur le chantier, le certificateur évalue l’efficacité énergétique de l’immeuble, avant, pendant et après la construction. Il teste enfin le confort olfactif, visuel, acoustique et hygrométrique du bâti avant décider ou non de l’octroi du label HQE.

 

Article similaire

Les commentaires sont fermés.